Foire Aux Questions (FAQ)

Pourquoi boire de la sève de bouleau ?

Elle a des propriétés drainantes, diurétiques et dépuratives. Consommée en cure, elle permet d’éliminer les excès d’acide urique, d’urée ou de cholestérol.

Elle aide à traiter l’arthrite, les calculs rénaux, l’athérosclérose.
L’acide chlorogénique cité plus haut diminue l’absorption des glucides et favorise la résorption des graisses stockées, ce qui peut contribuer à un effet amincissant et une perte de poids. Les douleurs rhumatismales seront améliorées grâce à l’action anti-inflammatoire et analgésique de l’acide salicylique (salicylate de méthyle).

Quelle est la composition de la sève de bouleau ?

Véritable potion magique, la sève de bouleau contient des éléments naturels très importants :

  • - de la vitamine C, des flavonoïdes antioxydants comme la quercétine, de l’acide chlorogénique
  • - des minéraux comme le calcium, le magnésium, le silicium, le sodium, le potassium
  • - des oligo-éléments comme le cuivre, le fer, le manganèse, le zinc
  • - dix sept acides aminés
  • - deux hétérosides, le bétuloside et le monotropitoside

Dois-je en boire souvent ?

Un verre de 15 cl une fois par jour à jeun le matin pendant 15 ou 21 jours, c'est la fréquence idéale pour une cure détoxifiante de tout l'organisme. Précisons s’il le faut,  qu’une hygiène alimentaire et hygiène de vie appropriées sont nécessaires pour accompagner une cure et bénéficier amplement de celle-ci.

Pendant cette cure détoxinante, la fatigue ne se fera pas ressentir puisque la sève de bouleau draine les toxines et en même temps apporte oligo-éléments, minéraux et dix sept acides amminés qui participent à la structure, au métabolisme et à la physiologie des cellules.
Les émonctoires –foie, intestin, vessie, reins, sont nettoyés, allégés, et ils sont en même temps, stimulés, nourris par ces minéraux, oligo éléments et acides aminés.

Ils peuvent assurer leur fonction plus facilement.
Le dernier de ces émonctoires, la peau, bénéficie aussi de ce renouveau ; en se détoxinant, elle s’éclaire, elle est régénérée, elle se débarrasse des dartres, eczéma, etc.… Cheveux et ongles s’en trouvent de même renforcés.

Quelle est l'histoire de cet arbre ?

Arbre fin et élancé, doux au regard, doux au toucher, le bouleau danse au moindre souffle d’air. Ses branches se parent d’un feuillage délicat vert tendre, digne de tableaux impressionnistes. Son tronc recouvert d’une écorce blanc argenté, lisse comme du satin, attire les caresses.

Aussi appelé arbre de la Sagesse, le bouleau est l’arbre de la douceur et de la paix sur Terre ; il adoucit la souffrance physique et morale, et nous conduit sur la voie de la réconciliation avec … nous-mêmes. C’est l’arbre de l’estime de soi.

Quoi de plus normal et merveilleux que de trouver dans ses veines un …élixir de vie…

Au printemps, dès que le temps se montre plus clément, la sève remonte du sol, passe dans les racines, s’élance dans le tronc, se faufile dans les branches, s’infiltre jusque dans le moindre petit rameau, atteint chaque bourgeon et c’est … une explosion de vie !

Historiquement, on utilise la sève de bouleau au pays basque ?

En plus de boire ou de se baigner dans les eaux de certaines sources remarquables en Soule, la cure de printemps se faisait par la consommation de pissenlits.

Cependant chaque maison avait un jardin où étaient cultivées des plantes aux vertus médicinales, un HERBULARIUS en quelque sorte…. Les plantes étaient consommées de façon préventive. Les curés qui possédaient l’écriture avaient retranscrit des recettes sur des recueils que l’on peut encore feuilleter.

Celle qui possédait la connaissance de l’usage des plantes se nomme BELAGILEA en basque. Ça peut se traduire par sorcière, d’ailleurs, certaines ont trépassées sur le bûcher.